Une nouvelle ère pour faire valoir le dynamisme économique et le bonheur de vivre à Saint-Nazaire, faire rayonner le territoire à l'échelle nationale et internationale et ainsi faire savoir que l'avenir est à Saint-Nazaire.
Accompagner la création d’entre-prises, valoriser les filières stratégiques (aéronautique, navale, énergies, logistique), valoriser les infrastructures résidentielles, les parcs d’activités et les projets urbains structurants.
Enfin, favoriser la formation et l’emploi.
Valoriser l’attractivité de l’offre commerciale et la vitalité de l’offre culturelle et loisirs de l’espace urbain.
Favoriser et valoriser les filières émergentes (numérique, nautisme, plaisance, silver économie), la recherche et l’éclosion de start-ups. Offrir à travers les Audacity Awards de la visibilité et un soutien.
Faire venir sur le territoire de nouveaux publics qualifiés (businessmen, investisseurs, touristes, actifs, étudiants, congressistes…) en valorisant les atouts de la destination.
Proposer à l’ensemble des acteurs économiques de la veille et de l’intelligence économique et territoriale.
 

66 nacelles d'éoliennes assemblées à Montoir-de-Bretagne

Thématique(s): Economie - EMR - Saint-Nazaire - Développement international

Les nacelles seront assemblées chez General Electric à Montoir. La commande avait été signée en juillet 2015.

Le projet de développement du parc éolien Merkur en Allemagne entre dans sa phase concrète. Récemment les partenaires ont annoncé dans un communiqué avoir « confirmé la phase de clôture de son financement. Ce sont 1,6 milliard d’euros qui ont été levés auprès d’investisseurs et de prêteurs bancaires ». Ce champ éolien d’une capacité de 396 MW sera implanté en mer du Nord, à 45 km au nord de l’île allemande de Borkum et pourra alimenter près de 500 000 foyers.

Ce projet éolien intéresse de très près la région nazairienne, particulièrement l’usine General Electric de Montoir-de-Bretagne (ex- Alstom). Car c’est là que seront assemblées les 66 nacelles de l’éolienne Haliade150. Le contrat avait été signé il y a un an, en juillet 2015. Pour Jérôme Pécresse, président de General Electric (GE), « il s’agit d’une étape majeure à la fois pour le projet Merkur Offshore et pour le secteur de l’éolien offshore ».
 

Mais cette étape permet surtout « d’assurer le premier déploiement commercial à grande échelle de notre éolienne offshore ultramoderne en Europe », ajoute ce dernier. À Montoir-de-Bretagne, l’assemblage des nacelles doit démarrer en octobre,, avec une « montée en puissance progressive », souligne t-on chez GE. Cinq premières nacelles destinées au projet de Block-Island aux États-Unis ont été livrées et expédiées au mois de juillet. L’ Haliade 150 doit également équiper les trois projets éoliens français décrochés par EDF-Energies Nouvelles, dont celui du banc de Guérande.
 

 

Documents joints

 

Entrez sur Audacity

Vous possédez déjà un compte ?

Les champs marqués d'un (*) sont obligatoires

Pour proposer un projet, une actualité, un commentaire, présenter une entreprise ou s'inscrire à un événement sur le site, créez votre compte